Création d'emploi : la robotisation est en marche

Les robots sont de plus en plus présents dans notre quotidien. Que ce soit la domotique ou les robots collaboratifs, ils font partie intégrante de notre vie. Quel est leur avenir et quelles évolutions sont à préconiser pour le marché du travail ?

Une valeur sûre pour le marché du travail

La robotique semble particulièrement bien placée pour créer un grand nombre d'emplois dans le futur. Effectivement, il ne faut pas considérer que les robots remplacent les humains, mais plutôt qu'ils améliorent leurs conditions de travail.

Que ce soit pour la domotique, qui tend à nous aider dans notre quotidien tant au niveau de la santé qu'au niveau du travail, ou pour les robots collaboratifs qui sont des coéquipiers de travail, cette robotisation tend à nous rendre la vie professionnelle plus agréable. On peut notamment considérer que l'utilisation de robots soulage le travail des salariés puisqu'elle permet de ne pas effectuer les tâches pénibles ou dangereuses. Cela amène ainsi certaines personnes à venir travailler dans l'industrie.

Selon l'IFR, la robotique est un moteur majeur pour la création d'emploi, que ce soit en France ou à l'international puisqu'elle chiffre à un million le nombre de postes crées au cours des cinq prochaines années. Les domaines les plus touchés seraient l'électronique grand public, l'alimentaire ainsi que les énergies vertes.

La robotique fait son nid petit à petit dans le domaine de la santé où il y a un manque accru de personnel. La population vieillissante a besoin de services de soutien dans lesquels, les soins humains sont trop peu nombreux. Les robots s'invitent de plus en plus dans la recherche médicale et des avancées considérables sont à déclarer.

Enfin, 40% des jeunes diplômés des écoles d'ingénieurs sont directement embauchés dans l'industrie, particulièrement chez les grands constructeurs et dans les PME de haute technologie. Si on part du principe qu'il va y avoir une augmentation importante des robots, il faut également considérer que cette croissance va être réalisée grâce au travail de nombreux ingénieurs en automatisme.

Les emplois les plus automatisés

Différents corps de métiers vont être plus impactés par le développement de la robotique. En premier lieu, on compte l’électronique grand public qui ne cesse d’évoluer. La population est de plus en plus demandeuse de nouvelles technologies et de nouveaux robots ne vont pas tarder à voir le jour. Il s'agit ici du travail de centaines, voir de milliers d'ingénieurs en automatisme.

Le domaine alimentaire pourrait également développer une partie robotique avec des industries qui souhaitent acquérir une certaine qualité. Ainsi, les robots industriels laisseraient leur place aux robots collaboratifs, qui nécessitent ainsi l'aide d'un humain.

On compte ensuite le domaine de la santé ainsi que les énergies vertes qui ne cessent de créer de nouvelles technologies pour améliorer les recherches sur la santé et l'environnement.