Les nouvelles technologies et l’intimité

L’intimité se traduit par une partie de notre vie qui est réservée uniquement à notre personne. Elle ne doit pas être connu des autres individus sauf si on veut les mettre au courant. Evénements personnels, état de santé, émotion, etc sont autant d’éléments qui constituent notre intimité. Cette dernière rassemble les pensées et affects qui composent notre vécu intérieur. Cependant, face à l’avancée et la création de nouvelles technologies que subissent notre société actuellement, est-il toujours possible de conserver notre intimité ?

L'intimité, un produit commercialisé

La société digitale est dépendante des sites privés qui favorisent son expansion tout en dirigeant de façon plus précise les usages à des objectifs commerciaux. En effet, le plan commercial des réseaux sociaux se traduit par leurs aptitudes à profiter commercialement les informations personnelles recueillies. Il n’est pas étonnant donc de voir ces plateformes qui insistent à ce que les utilisateurs donnent des informations détaillée dans leur profil lors des inscriptions. Cela leur permettrait d’accroitre leur chiffre d’affaire en espaces publicitaires parce qu’ils pourront se vanter auprès des marques qu’ils disposent les profils recherchés par ces dernières. 

L’intimité tend à disparaître et à se sanctuariser

L'inévitable commercialisation  de l'intimité engendre 2 faits plus ou moins contradictoires. En premier lieu, l’intimité tend à disparaître et devient plus ou moins incertaine. Par la suite, elle est sanctuarisée et très sécurisée, défendue par toute une foule de législation et par les prestations logicielles des plateformes affectueuses.

Un danger en permanence pour les utilisateurs

Les réseaux sociaux qui s’avèrent être parmi les derniers nés des nouvelles technologies sont sans aucun doute une source de danger pour chaque utilisateur. Au préalable parce que les usagers pensent qu’ils sont protégés qu’avant étant donné leur profil n’est visible que par leurs amis sur la plateforme. Cependant, face au souhait d’avoir de nombreux amis sur ces plateformes, ils seront tentés à accepter des profils dont ils ne connaissent pas physiquement et encore moins leurs objectifs. Bien que ces plateformes stipulent dans leur condition d’utilisation l’interdiction de donner des informations erronées telles que les triches au niveau de l’âge, il est facile pour un prédateur sexuel de se fabriquer un profil et de se cacher derrière l’image d’un adolescent.  De plus, un système de géolocalisation appelée Foursquare est souvent utilisé par certains utilisateurs. Cet outil leur permet d’avoir l’adresse et le lieu précis où se trouve son interlocuteur sans que ce dernier lui ait donné la permission de le faire. C’est quasiment une violation de l’intimité.